par Sophie Gastine

Nous sommes bouleversés d’apprendre la disparition brutale de Michel Benhaiem, merveilleux pianiste, narrateur passionné et passionnant des oeuvres. Il a été l’un des fidèles musiciens accompagnant le Comptoir à ses débuts, généreux et toujours partant sur nos propositions les plus farfelues. Nous n’oublierons jamais ses mots et son interprétation géniale avec Joël Soultanian de la dernière sonate de Chostakovitch.

Plus que jamais, Le Comptoir milite pour un monde ouvert où la richesse se trouve dans la diversité des cultures et des hommes. Les portes de la Halle sont donc grandes ouvertes aux polyglottes-trotteurs venus de Bamako, Athènes, Istanbul, des “Grands bois” des Antilles, de la Grande Île de Madagascar et de Californie. Cette fin de saison foisonnante oscille donc entre une jeune création aux confins de l’ère numérique et électronique qui nous plonge au cœur d’univers insoupçonnés et des musiques du monde actuelles qui convoquent leurs ancêtres. Et pour finir en beauté, le retour d’une grande jazzwoman puis la Fête de la Musique avec du pur groove éthiopien ! Sophie Gastine